VRTOVI STOLAC 2# – Retour de chantier-

14/03/2011

Date: Février 2011 Localisation : STOLAC ( BIH ) Lat. 43° 5’2.00″N, Long. 17°57’33.00″E

Thème: Jardins Planétaires

Photo: Romain Quesada

Compte Rendu du chantier VRTOVI STOLAC – Février 2011

Par Romain Quesada, Ambroise Jouaux, Stéphane Place, Jona Sak et Miguel Georgieff

Le chantier dont nous vous présentons ici le compte rendu est la deuxième étape d’un projet réalisé en collaboration entre le Centre André Malraux de Sarajevo, l’ENSP et le Collectif – VRTOVI STOLAC-. Le projet porte sur plusieurs objectifs: conception et réalisation d’aménagements paysagers (espaces publics, jardins, rivière…), échange de pratiques et d’experiences avec les habitants de Stolac et de collaboration. Nous remercions le Centre André Malraux pour  leur accueil, la mise en oeuvre des conditions favorables à notre intervention sur le site ainsi que pour la collaboration qui nous lie au sein du «Festival des Jardins de Stolac, Jardins d’Europe».

Arrivés à la tombée de la nuit, nous avons retrouvé Stolac sous une nuit étoilée. Un froid vif et sain,  un peu humide… Après avoir pris un thé avec nos hôtes, une première promenade fût l’occasion d’un repérage rapide jusqu’à la cascade. Sur le chemin, observation des arbres et surprise face aux nouveaux aménagements de jardins! Les habitants semblent avoir bien préparé la prochaine saison de jardinage…  Le mobilier de juillet semble en bon état. Descente à la cascade. La Bregava a pris de la puissance par rapport à cet été.

REPéRAGE

La première journée est dédiée au repérage des sites et des arbres qui nous semblent nécessiter une intervention, notre objectif étant autant l’élagage des arbres que leur mise en valeur par une intervention paysagère au sol. Quelques sites attirent plus particulièrement notre attention:

– Le jardin de la mairie ( Lauriers, Pins de Bosnie) et l’ alignement de cyprès qui le sépare de la Bregava.

– Le grand platane de la Place des Fêtes.

– L’ alignement du transformateur. Certains platanes y ont été abîmes par des élagages sévères. Quelques platanes non élagués restant pourraient y être travaillés pour l’exemple.

– L’alignement de platanes, rive gauche en amont de la mosquée.

– Le «moulin au banc» (avant dernier en remontant vers la cascade). Le jardin en amont de ce moulin avait fait l’objet d’un aménagement cet été. Son aval attire notre attention car un défrichement permettra de mettre en valeur l’élagage des robiniers faux acacias et de mûriers qui composent l’alignement du bord de route (« plage »).

– La cascade. Débroussaillage et ouverture des perspectives sur la cascade.  Nous envisageons d’ouvrir le rideau de végétation qui se dresse entre le «moulin habité» (dernier moulin avant la cascade en remontant la Bregava) et la cascade.

LE CHANTIER

EQUIPE: Avdo (Stolac), Mounhib (Stolac), Usho (Stolac), Alem (Stolac), Edo (Stolac), Hatif (Sarajevo), Selma (Sarajevo), Ambroise (France), Jona (France), Romain (France) et Stéphane (France).

CHANTIER DU «MOULIN AU BANC»

– élagage: Stéphane, Jona et Hatif (sécurité au sol) s’attaquent aux robiniers et aux mûriers en face de la « plage ». Six arbres sont élagués. Une fois élagués, les arbres sont plus aérés et présentent une forme plus verticale. Les percées visuelles rendent visible la succession des plans jusqu’à l’autre rive.

– Débroussaillage: Romain, Ambroise et nos amis de Stolac s’attaquent à l’aval du «moulin au banc». Le grand roncier est débroussaillé à l’aide de serpes à grand manche puis brûlé.  Nous recépons les figuiers. Un long mur en pierres sèches est mis à découvert sur tout son linéaire.

Quelques feux sont allumés pour se débarrasser de l’importante quantité de branchages, ronces, etc. Les rémanents valorisables sont donnés aux habitants en tant que bois de chauffe (bûches de saules et de robiniers) ou matériaux pour les jardins (perches de saules et de figuiers).

CHANTIER DU «MOULIN HABITé» à LA CASCADE

Débroussaillage des ronciers, arrachage des clématites qui recouvraient les arbres et éclaircissement des cépées de figuiers (passage de 15 à 5 tiges). Le travail permet de mettre à jour un muret en pierres sèches en premier plan et la cascade en deuxième plan.  Le site attend maintenant des plantations et/ou aménagements.

CHANTIER DE LA MAIRIE

– élagage : Jona, Stéphane et Hatif partent sur le chantier de la mairie. Ils s’attaquent à l’élagage d’un grand Tilleul et de deux grands pins de Bosnie. Le travail consiste autant en une taille de formation qu’en l’enlèvement du bois mort. Ambroise intervient sur la taille des lauriers. Ce chantier est très bien accueilli par la mairie. Le directeur des services techniques ainsi que l’adjoint au maire passent nous voir et proposent machines et coups de mains. La relation qui s’instaure donne lieu à des questions techniques et des demandes de conseils.

L’abattage de trois cyprès morts. La valorisation sur site des rémanents nous semblait dès le début potentiellement réalisable. Une fois démontés, le potentiel s’avère confirmé pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le bois du cyprès est dense et lourd. Son déplacement entraînerait une dépense d’énergie inutile. De plus, son fût parfaitement droit en fait de solides assises pour quelques beaux bancs. Cette valorisation permet d’agrémenter la promenade qui passe devant l’association Orchideja et la mairie de trois grands bancs allant de 2,50 à 3,50m. Trois hommes forts, venus observer notre travail, nous prêtent mains fortes et nous facilitent grandement la tâche vu le poids des pièces à mobiliser.

Le bois valorisable pour le chauffage est rangé proprement entre deux cyprès. Le ramassage de l’important volume de branchages est laissé à la charge des services municipaux.

PREPARATION DU CHANTIER DE PLANTATION

Ambroise s’attaque au plan prévisionnel de plantation. Il recolle les sites intéressants que nous avons repéré pendant la semaine pour planter, ainsi que les espèces végétales intéressantes.

LES RENCONTRES …

AVEC LA MAIRIE:

Rendez-vous à la mairie avec un adjoint du maire, le directeur des services techniques et le chef des services espaces verts. Rappel du projet et présentation de notre plan de chantier. Nous leur proposons d’intervenir devant la mairie. Très vite, ils nous expliquent qu’il y aura d’autres arbres qui devraient être élagués, des plantations à proposer, … Nos propositions trouvent un écho positif chez eux et nous sentons les prémices d’une possible collaboration. Ils nous assurent le prêt de matériel dont nous manquerions et nous informent de leur intérêt pour nos propositions concernant d’autres sites de la ville. Le nouveau parc de la ville, les plantations dans l’espace public, l’aménagement du parc de l’école qu’ils nous proposent d’appeler non sans humour le parc « Français ». Le contact avec la mairie est établi plus concrètement en terme de projet et de partage de connaissances.

AVEC LES HABITANTS

Des habitants viennent chercher du bois et nous offrent une pause kaffe turc et gâteaux.

Certains riverains du chantier viennent nous demander conseil ou un service pour leur jardin.

Les jeunes viennent observer, non sans une certaine admiration, les « exploits » des élagueurs grimpeurs. Le travail effectué est impressionnant, d’autant plus dans une ville où l’élagage se pratique habituellement dans un godet au bout du bras d’une pelle mécanique.

AVEC LE CENTRE ANDRE MALRAUX

Selma et Djevad nous accompagnent avec professionnalisme et sympathie. Leur présence amicale est des plus agréable, pendant le travail comme dans les moments plus conviviaux des soirées de Stolac.

Nous rencontrons l’équipe de Jean-Luc Godard (Jean-Paul, Paul et Fabrice). Le cinéaste a un projet de film pour un festival européen sur le thème de la mémoire. Il a décidé de travailler sur l’histoire de la Bosnie en collaboration avec le Centre André Malraux.

LA SUITE…

– Le chantier de plantation: Ambroise produit une cartographie des sites potentiels pour les plantations. Il fournit une liste des espèces intéressantes: espèces déplantées dans les montagnes et repiquées, espèces de fruitiers ou autres achetées en pépinières,…

– Le chantier de l’été 2011: Après discussion entre l’équipe et le centre, ce workshop pourrait donner lieu ( en plus des réalisations et des travaux paysagers) à une démarche de sensibilisation des habitants sur la nécessité de gestion et de protection des ensembles paysagers qui composent la Bregava ( du roncier au jardin, en passant par l’importances des vestiges architecturaux…). Cette démarche pourrait donner lieu à des croquis explicatifs, des conférences et des promenades pédagogiques. Ces promenades auraient l’avantage de créer des moments propices pour un partage de connaissances avec les habitants de Stolac au sujet de l’histoire du lieu et de ses richesses.

– La réussite du chantier d’élagage de février 2011 nous a permis de constater le grand intérêt des habitants de Stolac pour cette pratique. Ils ont étés impressionnés, notamment les jeunes, par l’exercice «d’équilibriste» de l’élagueur grimpeur. La mairie a montré son désir de connaître plus précisément de nouvelles techniques d’entretien des arbres.

– La mairie nous a informé que toutes idées du collectif VRTOVI STOCA concernant des espaces urbains de Stolac ( parcs, jardins, délaissés…) seront les bienvenus. Leurs attentes et leur ouverture nous semblent de bonne augure.

Cet accueil plus qu’encourageant laisse penser qu’une démarche approfondie de partage de connaissances, de formation et de collaboration dans le domaine de l’élagage et des interventions paysagères aurait son intérêt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :